Tout esprit profond avance masqué

FC

« Nietzsche revêtant le masque du guerrier n’a jamais abandonné sa toge d’éducateur, héritée de son premier maître, Schopenhauer. S’il a toujours affirmé être plus près de Socrate qu’on ne le pensait, c’est qu’il pense que l’homme orgueilleux a plutôt besoin d’aiguillons (l’elenchos de Socrate) que d’entraves CI VII,1. Une éducation qui veut arriver à ses fins admet une petite dose d’opportunisme. Il faut avoir une certaine mauvaise foi pour cela et arriver masqué sous une forme acceptable ou provocante suivant les circonstances. Un éducateur ne dit jamais ce qu’il pense mais seulement ce qu’il pense des choses par rapport à l’utilité de son élève. Il doit être dissimulé pour ne pas se laisser deviner ; c’est aussi une partie de sa maîtrise de faire croire à sa sincérité VP IV,222. Immoral et jusqu’au-boutiste, il faut qu’il soit capable d’user de tous les moyens de sélection et de dressage : certaines natures n’avancent que sous le fouet de la raillerie, d’autres… ont peut-être besoin de louanges. On peut donc éduquer par dressage ou par appel. Tout est bon pour inculquer VP IV,270 En cela l’éducation touche toujours à l’orgueil : sans cette simple estime pas d’éducation possible. Et on en revient à ce que nous disions auparavant : un tel éducateur se place par delà le bien et le mal ; mais il ne faut pas qu’on le sache ibid.. Tel est le machiavélisme pessimiste et profondément vitaliste de Nietzsche »

Publicités

~ par knalu78 sur samedi 13 juin 2009.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :