Straight to the heart

hurry_doctor

« A rebours de son siècle, le dandy se livre aux autres. Il se venge avec une insolence qui brise leurs valeurs et affirme son irréductible singularité. Sa soumission aux règles strictes d’un code qu’il s’impose à lui-même et dont les tonalités changent subtilement avec le siècle est le seul moyen qu’il possède pour détruire le réel et vivre dans l’espace de son mythe. Nouer sa cravate pendant des heures, jusqu’à ce point de perfection que lui seul peut reconnaître, ressemble à la toilette d’un condamné à mort et laisse soupçonner que derrière le masque se cachent les effets horrifiants d’un mal étrange. Ce mal, aux allures de tragédie, atteint les générations bousculées par ce terrible ébranlement de tout le socle culturel de l’Occident : le romantisme. Privé de Dieu, renvoyé à une liberté absolue, hésitant devant les incertitudes d’une époque en pleine mutation, privé de gloire par un siècle qui a fait du libéralisme une idéologie de l’argent, l’individu au sang bouillonnant succombe à un mélange d’impatience et de désenchantement qui le ronge. »

Publicités

~ par knalu78 sur mercredi 13 mai 2009.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :