This is England

This is EnglandÀ 12 ans, Shaun vit seul avec sa mère dans le nord de l’Angleterre de 1983. Garçon solitaire supportant tant bien que mal l’absence d’un père mort lors de la guerre des Malouines, il va sympathiser avec un groupe de skinheads locaux. Il y découvre les joies de la fête, tâtonne un premier amour, s’extasie sur des bottes Dr Martens, sous l’aile de Woody. Mais l’arrivée de Combo, ancien membre de la bande libéré de prison, va mettre à mal cette effervescence infantile, ou du moins la noircir : plus âgé et raciste, Combo va enrôler le jeune rouquin en quête de repères, et ainsi le sortir violemment de son enfance.

La musique joue un rôle primordial dans cette quête. Au moment où certaines scènes donnent l’impression de commencer à glisser vers les stéréotypes, la bande sonore majestueuse et transcendante de Ludovico Einaudicomme (qui laisse émaner un air de Yann Tiersen) vient rattraper cette dérive et transforme alors la banalité en un malaise flottant et récurrent, enfouit dans un coin de cœur, qui viendrait résonner à l’esprit de chaque personnage.

Touchant, puissant, bouleversant.

Thomas Turgoose

Publicités

~ par knalu78 sur dimanche 20 avril 2008.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :